Le plus classique de ces cocktails est sans contredit le French 75. Ce dernier aurait été créé à Paris au New York bar pendant la première guerre mondiale. Il aurait été ainsi nommé car ça puissance se comparait bien au réputé canon de campagne de 75mm utilisé par l’artillerie française.

Dans les faits, il s’agit d’un fizz où le champagne remplace le soda.

French 75

Ingrédients

  • 2,5oz de gin
  • 3/4oz de jus de citron
  • 1/2oz de sirop simple
  • Champagne
  • Twist

Étapes

  1. Frapper le tout au shaker.
  2. Filtrer et allonger de champagne.
  3. Servir dans une flute avec un twist de citron.

Pour en faire une version à la bière, il suffit simplement d’ajuster les ingrédients selon la bière choisie. Un bon choix est une Dubbel épicée, comme la Dominus Vobiscum Double de la micro de Charlevoix, ou la Maudite d’Unibroue. Diminuez alors la quantité de sirop simple. Vous pourriez aussi opter pour l’une des magnifiques ISA maintenant disponible, telle la Session Houblon du Castor. Diminuer alors légèrement la quantité de jus de citron.

On pourrait aussi tout simplement opter pour une blanche de type belge, comme la Blanche de Pratto de Pit Caribou ou encore la Siebenbürgen Weiskirch de Kruhnen. Les autres ingrédients pourraient alors rester dans les mêmes ratios.

Hat Trick

Ce second cocktail est une création de Jeff Grdinich et fut inspiré par Joe Fee de Fee Brothers et son fedora emblématique.

Ingrédients

  • 1,5oz de vin de xérès amontillado
  • 1oz Aperol (Code SAQ : 11639070)
  • 2 traits de bitters à la rhubarbe de Fee Brothers
  • 1,5oz de Prosecco
  • Twist

Étapes

  1. Frapper au shaker le xérès, l’Aperol et le bitter.
  2. Filtrer et allonger de Prosecco.
  3. Servir dans une flute avec un twist de citron et faire flotter un autre trait de bitter sur le cocktail.

Pour celui-ci, une belle kölsch come la Lug Thread de Beau’s serait toute appropriée, car on veut des notes de fruits pour remplacer le Prosecco. Sinon, une saison douce et fruité, telle la Blonde de Chambly, pourrait tout-à-fait faire l’affaire.

Mimosa

Ce dernier se passe de présentation tellement on le connaît, mais saviez-vous qu’il aurait été inventé au Ritz à Paris et qu’il tiendrait son nom de l’arbre du même nom? C’est un grand classique du brunch.

Une bière de blé forte peut très facilement remplacer ici le champagne. La Don de Dieu d’Unibroue le fait d’ailleurs chez moi depuis longtemps.

Un ratio 2:1 jus d’orange et bière est bon, mais vous pouvez vous amusez à trouver le vôtre. Si vous utiliser une bière blanche plus sèche, un trait de sirop d’orgeat adoucira votre mimosa à merveille.

Ale chaude

Mais les fêtes ne sont pas qu’histoires de brunchs et de cocktails.

Pour l’après-ski ou ou juste pour relaxer une fois la visite partie, on aime parfois se faire un vin chaud aux épices. Pourquoi ne pas plutôt utiliser une bière ?

Ingrédients

  • 1 bière (341 ou 500ml)
  • Un mélange de vos épices favorites : cannelle, gingembre, muscade, clou de girofle, cardamome, etc.
  • 20ml de sucre Démérara

Étapes

  1. Réchauffer doucement la bière avec les épices et le sucre. Attention : ne la laisser pas bouillir.
  2. Verser dans un bock ou verre à toddy préchauffé.

Vous pouvez faire cette recette pour plusieurs personnes. Choisissez une bière brune ou noire, ronde ou liquoreuse. La Réserve de Noël de LTM ou une Doppelbock, telle la Dum Duminator, seraient parfaites. La Dubbel d’hiver du Castor est ma préférée pour ce toddy. Mais rien ne vous empêche d’expérimenter avec vos bières préférées. Si le résultat était trop sucré à votre goût, un peu de jus de citron pourra balancer les saveurs.

La bière chaude fût longtemps un classique des auberges anglaises. Et, apparemment, la bière chaude ça aide à dormir…