J’ai piqué votre curiosité, avouez-le. Au risque de vous décevoir, je n’ai pas dressé un palmarès des meilleurs vins qu’on embouteille soi-même … bien que cela pourrait être fort intéressant. Non, c’est à la forme plutôt qu’au fond de ma chronique que fait référence le titre qui la coiffe.

C’est qu’avec l’été qui pointe le nez, je me suis creusé les méninges pour trouver un sujet de chronique original, qui ferait contraste aux sempiternelles « C’est la saison des rosés ! » ou « Vins pour accompagner vos BBQ ». Toutefois, après avoir retourné la question dans tous les sens, j’ai conclu qu’il serait bien prétentieux de ma part de bouder ces thématiques tout à fait à propos. Je les ai donc regroupées, en vrac, dans ce billet peut-être un peu décousu mais (je l’espère) riche en suggestions vinicoles pour vos activités estivales.

Mes rosés favoris

Voici pour vous mon top 3 des vins rosés disponibles à la SAQ :

Whispering Angel 2014 du Château d’Esclans, dans l’appellation Côtes de Provence en France

Au moment d’écrire ces lignes il n’y avait que des formats de 1,5 litre dans le réseau de la SAQ (parfait lorsqu’on reçoit des amis), mais surveillez les arrivages et quand les 750 ml feront leur apparition sur les tablettes, mettez la main sur quelques flacons car ils disparaîtront très rapidement. Avec un verre de ce rosé sec et élégant à la main, vous aurez effectivement l’im-pression qu’un ange vous murmure des mots doux.

Vin Gris de Cigare 2014 du producteur californien Bonny Doon, appellation Central Coast

Un autre bijou de l’excentrique Rhône Ranger Randall Graham, cet assemblage dominé par le grenache (noir et blanc) et le mourvèdre est une valeur sûre année après année. Un vin qui allie à merveille finesse et charmes méditerranéens.

Charles & Charles Rosé 2013 de l’appellation Columbia Valley dans l’état américain de Washington

Issu d’une collaboration entre les talentueux Charles Smith et Charles Bieler, cette cuvée composée à 86 % de syrah offre un magnifique rapport qualité-prix. Sec, ample, aromatique, avec un fruité croquant de melon d’eau, d’orange sanguine et de petits fruits rouges.

Mentions honorables : Domaine Houchart, Château de Lancyre, Buti Nages, Château Bellevue La Forêt

Suggestions de vins à moins de 20 $ pour vos repas classiques d’été

  • Avec un bon steak saignant : c’est un peu comme demander quelle couleur de chemise va bien avec un pantalon noir, tellement les options sont nombreuses… j’ai déjà suggéré le Curious Beasts de Truett Hurst, en Californie et la Syrah Max Reserva du producteur chilien Errazuriz dans des chroniques précédentes. Pourquoi pas aussi le Tour Bouscassé d’Alain Brumont, dans le Madiran?
  • Avec du homard à la vapeur : encore une fois, la gamme de choix est large. Sortez des sentiers battus avec le Chenin blanc Sécateurs de Badenhorst, Afrique du Sud, ou le Muga blanc de la région espagnole du Rioja.
  • Avec une salade niçoise : tous les rosés ci-dessus ! (les deux premiers ne sont toutefois pas sous la barre des 20 $)
  • Avec des burgers et des hot-dogs : gardez en réserve quelques bouteilles du vin Héritages d’Ogiers, dans les Côtes du Rhône. Le zinfandel du producteur californien Cline fera aussi bien l’affaire.
  • Avec une épluchette de blé d’inde : pourquoi ne pas souligner cette tradition bien de chez nous en servant un vin d’ici comme la Cuvée Charlotte du Domaine Les Bromes. Si vous aimez du beurre sur vos épis, un chardonnay boisé comme celui d’Alamos, en Argentine, pourrait vous plaire.
  • Avec un méchoui d’agneau : si vous cherchez une bonne alternative à l’accord classique agneau- malbec, vous ne serez pas déçu avec la cuvée Marie-Gabrielle du Domaine Cazes, un fleuron du Roussillon. La Petite Sirah de L.A. Cetto, un vin du Mexique, se tirera bien d’affaire et à moins de 13 $, il représente une option intéressante pour les groupes nombreux.
  • Avec des fraises du Québec : le Moscato d’Asti Nivole de Michele Chiarlo, un italien légèrement effervescent élaboré à partir de muscat. Pour un accord plus québécois, optez pour un autre produit que j’ai déjà suggéré dans le passé, le Cidre mousseux rosé de Michel Jodoin.
  • Avec des guimauves et un feu de camp : votre porto tawny favori, une bière noire comme La Vache Folle Milk Stout de la MicroBrasserie Charlevoix, ou un verre de Baileys.

 

Santé !