Un nombre grandissant de microbrasseries

L’année 2014 ne laissera personne indifférent dans le monde de la bière. Il est encore trop tôt pour avoir les chiffres et bilans officiels des diffé­rentes associations, mais le nombre de bras­series artisanales aura fort probablement encore aug­menté et l’intérêt de plus en plus marqué des consommateurs pour les bières qui ont du goût se mesurera au nombre de produits disponibles sur le marché.

Et ce mouvement n’est pas uniquement lié au Qué­bec. Partout dans le monde, le phénomène grandissant des microbrasseries évolue à une vitesse rarement vue dans un marché aussi concurrentiel que celui de l’alcool. Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

  • Aux États-Unis, destination par excellence de nom­­­breux passionnés de bières, une nouvelle brasserie ouvre ses portes tous les 1,5 jours. En 5 ans (de 2008 à 2013), le nombre de brasseries est passé de 1 459 à 2 768, soit une augmentation de 89 %. Le chiffre fait peur. En comparaison, sur le sol québécois, l’augmentation est de 50 % entre novembre 2011 (87 brasseries) et décembre 2014 (130 brasseries). Un chiffre loin d’être timide également.
  • En Europe, plusieurs pays moins reconnus pour leur culture brassicole ont vu le nombre de brasseries exploser au cours des cinq dernières années. L’Italie, par exemple, est passée de 220 bras­series (en 2008) à 509 (en 2013). Elle est aujour­d’hui sous la loupe de beaucoup d’experts, car elle agit comme créatrice de tendances dans une Europe autrefois menée par les trois grands courants brassicoles que sont la Belgique, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Sa longue culture liée au vin et l’imagination débordante de plusieurs brasseurs de talents ne sont pas passées inaperçues.

Mention spéciale également pour la France qui a vu une augmentation du nombre de brasseries de 132 à 580 pour la même période. Autrefois habitués aux bières régionales et à leurs ingrédients locaux et parfois incongrus, les consommateurs peuvent dorénavant se tourner vers plusieurs nouvelles microbrasseries qui ont réussi le pari d’offrir aux consommateurs des bières qui suivent les grandes tendances du marché. Il n’est plus rare d’y trouver des IPA bien fraîches, des bières qui privilégient les saveurs des ingrédients principaux et d’autres qui sont affinées dans des fûts provenant de divers alcools.

Soulignons également le développement des microbrasseries dans des marchés comme la Pologne, la Suisse, l’Espagne et j’en passe. Une révolution brassicole de plus en plus marquante.

Sources : Brewers Association of United States, Association des Microbrasseries du Québec, The Brewers of Europe

Quelques coups de cœur

Derrière chaque début d’année se cachent quel­ques coups de cœur rappelant de très bons souvenirs. J’ai parcouru plus de 100 000 km en 2014 à la découverte de bières, de brasseries, de tendances, mais également avide de rencontres avec les gens. Une année remplie de beaux moments et de nouvelles bières. Je vous invite à découvrir trois brasseries à l’international qui m’ont marqué en 2014. Une aux États-Unis, une en France et une en Belgique.

Wicked Weed – Asheville, NC, États-Unis

Créée il y a 18 mois, cette jeune brasserie a réussi en quelques mois à s’établir confortablement et à prouver son talent. Ce n’est pas un maître brasseur, mais plutôt deux frères brasseurs qui tiennent la barre de ce gros navire, symbole de l’incroyable dynamisme de la bière artisanale aux États-Unis. Le premier est un amateur de bières houblonnées et le démontre très bien, alors que le second préfère les bières affinées en barils. Fait marquant, toute l’équipe de la brasserie semble y avoir pris ses aises à tel point qu’on n’a vraiment pas l’impression de visiter une brasserie de moins de 2 ans, voire un de ses 3 établissements dans la ville…

Brasserie Thiriez – Esquellebecq, France

La brasserie Thiriez, du nom de son maître brasseur Daniel Thiriez, est située dans le nord de la France et ses premiers brassins ont vu le jour en 1997. Traversant les années en offrant des produits considérés comme classiques, la brasserie n’a pas hésité à se renouveler et à offrir son savoir-faire à la communauté brassicole tout en suivant les tendances. Aujourd’hui, Daniel Thiriez est considéré comme un brasseur de talent, toujours à l’écoute et prêt à brasser avec ses amis. À découvrir.

Brasserie de Bastogne – Vaux sur Sure, Belgique

Catherine et Philippe sont un couple d’artisans qui aiment la bière. Leurs produits sont source de fierté et peuvent se targuer de correspondre aux attentes des consommateurs avides de découvertes. Mais Catherine et Philippe sont avant tout des artisans qui aiment les gens. On se sent si bien qu’une visite de 30 minutes se transforme en 4 heures loin d’être longues. Une jeune brasserie belge comme on voudrait en voir plus souvent. Un réel coup de cœur !