Baril Roulant
Soirees_300_250

Une première neige tombait en ce premier week-end de novembre, prélude à une saison de ski qui allait bientôt débuter dans les Laurentides où nous avions choisi de nous promener. Le prétexte de cette sortie: redécouvrir la coopérative brassicole Le Baril Roulant de Val-David, que nous avions visitée une seule et unique fois peu de temps après son ouverture en juin 2012.

Il n’est que 17h30, mais l’endroit, situé sur la jolie rue de l’Église, est plein à craquer, si bien qu’il ne reste qu’une table. Il faut dire que le local est petit, mais charmant. Des expositions d’artistes locaux ornent régulièrement les murs de la microbrasserie. L’art fait aussi sa place sur les poutres décorées de mosaïques de céramique de diverses couleurs comme au Park Güell de Barcelone, ainsi que sur certaines tables recouvertes de capsules de bière ornées de motifs variés. En été, on peut profiter d’une petite terrasse qui permet d’admirer le panorama.

Les microbrasseries à l’honneur

Lors de notre passage, une seule bière du Baril roulant est inscrite à l’ardoise: L’immaculée, une blanche titrant 5,5 %. Nous avons manqué de peu la Barbe rouge (7 %), une interprétation d’une rouge des Flandres qui piquait ma curiosité. Heureusement, le brasseur, Patrick Watson (qui porte le même nom que le chanteur bien connu), vient à notre rescousse : il en reste à la cave et il accepte de brancher un fût pour nous. Oh bonheur ! La bière se révèle sublime.

Mon invité opte plutôt pour les bières invitées : Double IPA des Trois Mousquetaires et L’étoile du brasseur, un barleywine de Pit Caribou. Il faut dire qu’ici, la sélection est variée et change souvent. Lors de notre visite, les brassins des microbrasseries Le prospecteur, Les Trois Mousquetaires, Le Castor, Le Naufrageur, Brasseurs du Monde, McAuslan, Le Bilboquet et plusieurs autres se retrouvaient sur les pompes.

Cet hiver, les skieurs de passage et autres visiteurs de la région pourront s’arrêter à la nouvelle brasserie située tout près, sur la route 117. Ces nouvelles installations seront consacrées à la vente de bières pour emporter à la maison. Une heureuse nouvelle pour ceux qui habitent loin.

Plats originaux et présentations soignées

Et pour accompagner les délicieuses bières, quoi de mieux qu’un menu qui sort des sentiers battus. Le Baril Roulant s’efforce de mettre en valeur les saveurs du terroir et de concocter de délicieux plats que l’on voit rarement sur les menus des microbrasseries. Ainsi, mon accompagnateur a dégusté un thali indien composé de curry végétarien, chutney, riz basmati et pain naan. Dépaysant.

J’ai pour ma part essayé la poutine « roulante » composée du fameux fromage « skwick skwick » de Mirabel, de canard confit du lac Brome et d’une sauce aux cinq poivres. Décadent. Fiston – que l’on a gentiment fait patienter en lui apportant un jeu de blocs – a quant à lui opté pour le chien chaud européen avec saucisse de gibier, chou rouge et confit d’oignons à la bière. Il n’a pas été déçu. Toutes les présentations étaient très soignées, la plupart servies sur de jolies planches en bois.

La carte, très variée, offre également pizzas artisanales, burger végétarien, sandwich au porc effiloché, poêlée de saucisses de gibier ainsi que quelques bouchées et entrées. Le menu du moment complète l’offre avec des plats surprenants, comme cette quiche aux zucchinis, oignons confits et chèvre ou ce poulet à la mexicaine, offerts lors de notre visite.

Endroit festif

En plus de ses délicieuses bières et de ses plats bien goûteux, Le Baril Roulant accueille régulièrement des groupes musicaux variés (musique africaine, folk, rythmes latins, etc.), organise des soirées de jeux, des jams sessions ainsi que des soirées de contes. Parce que comme le dit le slogan inscrit sur les chandails des employés : « Il n’y a pas que la bière dans la vie… mais elle améliore tout le reste ! ».

Bootlegger 350

Comments are closed.