Comme la nouvelle année frappe de plus en plus fort à nos portes, il est de coutume d’y aller d’un récapitulatif regroupant nos coups de cœur brassicoles de l’année en cours, question de boucler la boucle en bonne et due forme.

Avant d’y aller d’une énumération plus pointue, je me dois de souligner l’engouement sans cesse grandissant envers les produits de microbrasserie de chez nous, confectionnés avec amour et passion par nos artisans qui proviennent des quatre coins de la province. Cette toquade est loin d’être passagère, l’augmentation du nombre de festivals de qualité et de projets d’ouverture de brasserie sont des preuves irréfutables de cet emballement. C’est beau à voir!

Alors, sans plus attendre, entamons donc ce fameux palmarès avec les positions 10 à 6.

10) L’essor de la scène brassicole en Floride

Le quartier prolétaire Wynwood, à Miami, avec ses fresques colorées qui tapissent une grande partie des murs du secteur et son atmosphère décontractée, a vu Wynwood Brewing Company et Kush Wynwood s’y installer, pour le grand plaisir des amateurs de bonne cervoise du Sud de l’État. Et très prochainement, J. Wakefield Brewing ouvrira ses portes dans le coin. Ces nouveaux joueurs se joignent à la brasserie la plus réputée de la Floride, Cigar City, et a d’autres artisans locaux tels que Funky Buddha et Saint Somewhere.

9) Gilligan IPA du Cheval Blanc

Cette superbe IPA aux accents tropicaux prononcés a fait son apparition récemment sur les pompes du Cheval Blanc et je vous jure qu’elle n’a rien à envier aux grosses bombes houblonnées de nos voisins immédiats au Sud de la frontière. Embrouillée, cette bière à la robe dorée et orangée n’offre qu’un mince film de mousse, mais qui laisse une dentelle toute délicate derrière elle. Les flaveurs céréalières et houblonnés sont en parfaite juxtaposition tout au long de la dégustation. Les houblons du Nouveau-Monde dégagent d’agréables parfums et saveurs de lychee et d’autres fruits exotiques et sont constamment appuyés par un blé croustillant. Je l’ai dégusté côte à côte avec une Heady Topper, à l’aveugle, et j’ai préféré l’aspect aromatique bien développé de la Gilligan IPA, ce n’est pas peu dire.

8) La 2e édition de LABAQ

Étant moi-même membre du comité organisateur de l’évènement, je ne veux pas que vous pensiez que je prêche pour ma paroisse, mais force est d’admettre que c’est le concours de brassage amateur par excellence au Québec. Des juges chevronnés qui critiquent des bières brassées maison d’une qualité fort respectable, tout ça dans une ambiance festive propice à l’échange, c’était toute une célébration.

7) Pit Caribou et ses bières sauvages

La 8/17, brassin exclusif pour le Bier-Fest du William J. Walter de Blainville, a lancé le bal en grand. La Saison B, la Brett Session IPA et la IIPA de la Sorcière ont suivi et ont conquis le cœur des fans de bières fermentées avec des brettanomyces. Une année grandiose pour nos amis de la Gaspésie!

6) Castor pour son avancement et ses nouveaux produits en bouteille

 La petite brasserie de Rigaud n’a que deux ans d’expérience et déjà, elle s’établie comme une des plus respectées au Québec. La réputation de leur Yakima n’est plus à faire, mais les brasseurs de l’endroit ne se sont pas assis sur leurs lauriers. Au contraire, ils ont sorti la Zeste Saison, la 30 Cents, une collaboration avec Pit Caribou et une merveilleuse Session IPA. Et si vous suivez le moindrement leur page Facebook, comme moi, vous êtes probablement très excités par ce qui s’en vient car ils semblent travailler de plus en plus avec le vieillissement en barriques de toutes sortes.

 

C’est ce qui conclue la première partie de ce palmarès, les positions 5 à 1 seront dévoilées bientôt!