En 25 ans, Peter McAuslan et Ellen Bounsall auront complété le plan de match brassicole idéal. Démarrer une brasserie, voir ses produits s’attirer les prix et les éloges, prendre de l’expansion tout en conservant sa réputation pour la qualité et la stabilité de ses produits et assurer l’avenir de ce qu’ils ont bâti même après leur départ à la retraite. Congrats!

C’est en août 1987 que Peter McAuslan se con­sacre à plein temps à planifier et à mettre sur pied la Brasserie McAuslan. Rapidement, le maître-brasseur britannique Alan Pugsley est engagé pour travailler de concert avec Ellen Bounsall, biologiste de formation, afin d’établir la réputation de la brasserie dans le créneau des bières de distinction. La brasserie fait l’acquisition de son équipement de brassage et les travaux de construction débutent sur la rue Saint- Ambroise dans le quartier St-Henri à Montréal.

En décembre 1988, la brasserie s’apprête à ouvrir ses portes et finalise l’élaboration de sa première bière, la St-Ambroise Pale Ale. C’est le 17 janvier 1989 que la brasserie démarre officiellement ses activités. Quelques mois plus tard, la St-Ambroise Pale Ale devient la première bière microbrassée au Québec à être vendue en bouteille.

La Pale Ale obtient rapidement du succès et se distingue notamment par son caractère houblonné et ses reflets d’ambre vermeil. Elle gagne le respect des amateurs et se voit attribuer trois étoiles dans le Simon & Schuster World Book of Beer.

Curieux et désireux d’en apprendre davantage sur le brassage, David Brophy délaisse rapidement les ventes de la brasserie pour assister Ellen dans ses fonctions de maître brasseuse.

Développement et expansion

Dans les années qui suivent, la brasserie lance de nouveaux produits, dont la St-Ambroise Oatmeal Stout en décembre 1991, ainsi que la Griffon Extra Pale Ale et la Griffon Brown Ale en avril 1992. Au même moment, la brasserie débute des exportations aux États-Unis et augmente sa capacité de production à 20 000 hectolitres (hL).

Cette même année, elle est récompensée par la Ville de Montréal et le quotidien Le Devoir en remportant le prix « Arts et affaires » pour le soutien continu qu’elle apporte aux arts. La brasserie continuera de s’engager de la sorte tout au long de son développement.

En 1993, ses produits entrent dans les LCBO en Ontario et les ventes prennent de l’expansion chez nos voisins du Sud. En octobre, le célèbre auteur et critique de bière Michael Jackson affirme que la St-Ambroise Pale Ale est la meilleure bière qu’il a bue lors de sa visite au Québec.

En 1994, les produits McAuslan se voient remporter des prix dans divers concours internationaux, les exportations débutent vers la France et celles en direction des États-Unis triplent. L’année suivante, elle propose le premier site internet lancé par une brasserie au Canada. En l’espace de ces deux ans uniquement, McAuslan connaît une croissance fulgurante de 40 %.

En 1996, de nouveaux équipements permettent d’augmenter significativement la production. La bras­serie lance la Frontenac Extra Pale Ale au Québec et en 1997, elle introduit sa gamme de produits saisonniers; la Apricot Wheat Ale, au printemps; la Raspberry Ale, en été; la Spiced Pumpkin Ale, en automne; et la Strong Ale, en hiver. Cette dernière deviendra éventuellement la célèbre Vintage Ale.

En octobre 1998, McAuslan et les Vergers du Minot fondent une entreprise conjointe, la cidrerie Covey Hill, et lancent leur premier produit embouteillé, le cidre Mystique.

Consolidation et atteinte de maturité

En 2000, Moosehead Breweries Limited devient un actionnaire majeur de la brasserie en faisant l’acquisition de plus de 45 % des parts de la brasserie. Les installations de McAuslan prendront de l’expansion, toujours sur la rue St-Ambroise, et produiront annuellement 70 000 hL de bière. Moosehead et Carlsberg seront désormais brassés par McAuslan pour le marché québécois.

En juin 2008, la brasserie annonce le début d’un partenariat avec Brasseurs RJ pour ses ventes, sa mise en marché et la distribution de leurs produits respectifs. Les parts de Moosehead sont ainsi achetées par Brasseurs RJ. Cette alliance stratégique permettra de tranquillement préparer le terrain pour le départ à la retraite de Peter McAuslan et de Ellen Bounsall tout en assurant l’héritage et la pérennité de la brasserie pour les années futures.

À compter d’avril 2013, Brasseurs RJ acquiert la totalité des parts de McAuslan et Philippe Jaar, vice-président et directeur général du groupe, s’assure de conserver l’identité de la brasserie tout en développant de nouveaux produits à l’image de celle-ci avec le maître-brasseur David Brophy qui a depuis quelques années déjà pris le contrôle de la salle de brassage.

La brasserie s’est fait un beau cadeau en ouvrant un petit pub muni de sa propre salle de brassage, l’Annexe St-Ambroise, qui permet à David Brophy de s’amuser un peu tout en explorant de nouveaux territoires aux grands plaisirs des amateurs de bières. Une délicieuse Session IPA m’y attendait d’ailleurs lors de mon passage. Cheers!

Sur la photo, à gauche David Brophy, maître-brasseur en compagnie de Philippe Jaar, vice-président et directeur général.