La Final Frontier DIPA (Double India Pale Ale) est conçue par la danoise To Øl mais brassée dans les locaux de la belge De Proefbrouwerij. Un bel exemple de collaboration qui résulte en ma bière préférée de la dernière semaine.

Bière voilée de couleur caramel, une belle mousse fauve couvre le liquide. À son tour, celle-ci laissera une bonne quantité de dentelle sur son passage. Un visuel typique des bières de ce style.

Au nez, ce sont les arômes de houblon résineux, ou si vous préférez de pin, qui introduisent la bière. En fait, ce pin domine les autres composantes et ne laisse entrevoir qu’un peu de tangerine. La complexité n’est peut-être pas au rendez-vous mais ce sont des odeurs que j’aime bien voir en avant-plan dans des bières houblonnées.

En bouche, c’est un plus complexe. Évidemment, le houblon résineux et le pin demeurent bien présents tandis que la tangerine se manifeste légèrement. Une touche de caramel point, puis l’alcool, le poivre et finalement le malt prennent leur place. La finale de la Final Frontier DIPA est très sèche; le houblon résineux est toujours à l’avant-scène, ici accompagné, de malt. Une gorgée comme je les aime.

Le corps de cette bière est moyen mais penchant du côté corsé. Sa carbonatation est moyenne. Elle est plutôt amère ce qui ne devrait pas vous surprendre et un brin sucré. Sa texture est rugueuse mais ça va de soi pour de telles bières.

En un mot : bien