Comme chaque année, les collaborateurs de Bières et plaisirs vous proposent trois de leurs coups de cœur. La consigne était claire: La bière devait être disponible sur les tablettes de vos commerçants favoris. Fait marquant de cette édition, quelques bières ont marqué plusieurs juges ; je vous laisse découvrir le choix de notre équipe.

[divider]Philippe Wouters[/divider]

Yakima IPA  Le Castor

Cette IPA a fait le tour du Québec, d’abord sur les réseaux sociaux car très vite appréciée par bon nombre d’amateurs, ensuite dans les différents points de vente car la demande était, de toute évidence, de plus en plus marquée. Je ne suis pas forcément un adepte des tisanes de houblon mais la Yakima IPA offre une belle dose houblonnée sans pour autant tomber dans l’excès. Elle est d’ailleurs devenue une référence en un temps remarquable.

Interdite 150 Min  Brasseurs du Monde

Cette Imperial Black IPA est houblonné en continu pendant 150 minutes. Amateurs de houblons, vous serez comblés. Mais alors que plusieurs produits du même genre laissent place aux notes résineuses du houblon, le brasseur à préféré donner à sa bière une belle densité résiduelle qui permet d’offrir un équilibre (si on peut parler d’équilibre avec ce genre de bières extrêmes) entre la finale aux notes d’alcool, de sucre et de houblon. Très surprenant.

Porter Baltique Edition Spéciale Bourbon-Brandy 2013  Les Trois Mousquetaires

Le vieillissement (ou garde) des bières en fût de chêne est une tendance marquée dans le monde de la bière depuis quelques années. Mais je reproche souvent le déséquilibre des saveurs capturées pendant la garde au détriment de la bière et je suis très rarement pleinement satisfait d’un produit « vieilli en fût de bois ». Dans ce cas-ci, le maître brasseur nous propose un assemblage gagnant : le bois se fait l’allié des saveurs marquées de la bière et complexifie la finale sur des notes chocolatées et vanillées. Un coup de coeur.

[divider]Éric Bélec[/divider]

Transylvanian Pale Ale (TPA)  Kruhnen

Cette bière ambrée à 7 % d’alcool houblonné à l’américaine possède un petit côté Europe de l’Est très intéressant. Elle est bien balancée et se boit facilement. Il ne faut bien sur pas oublier les épices secrètes, signature de chez Kruhnen. Au final, on obtient une bière passe-partout et facilement accessible que l’on déguste pour le plaisir, au repas et en dégustation entre amis.

The Red Sashes  Brasserie Dunham

Ce vin de seigle de 11 % d’alcool n’est brassé qu’une fois l’an mais quel coup de cœur ! Son coté liquoreux boisé avec agrume en bouche, dû au vieillissement en barrique, son amertume tranchante et poussée au maximum font que cette bière se boit comme un porto fin, du bout des lèvres. Un vrai délice pour vos papilles.

Gose  Les Trois Mousquetaires

Cette Gose est une bière de style allemand de 3,8 % issue d’une technique dite sour mash. On y retrouve une bière sûre brassée avec une eau légèrement salée, dont la fraîcheur citronnée et l’ajout de coriandre, procurent un rafraîchissement extrême, laissant la bouche sèche et parfumée.  Cette Gose est une version « pimpée » de toutes les Gose que j’ai goutées, et c’est franchement réussi.

[divider]David Sparrow[/divider]

Saison Réserve  Brasserie Dunham

La Brasserie Dunham a sorti d’excellentes Saisons cette année dont la Propolis, la Saison Rustique et la Saison Framboise. Judicieux assemblage de Saison Rustique et de Leo’s Early Breakfast IPA vieilli en barriques, cette Saison Réserve est sèche, effervescente et pleine d’arômes de fruits tropicaux. Elle témoigne bien de l’amour du brasseur pour les « blends ».

Catapulte  Benelux et Zulogaarden (Barcelone)

D’excellentes IPA ont fait leur apparition cette année, mais pour moi, celle-ci fut l’une des plus agréables à boire. Dorée à souhait, aux arômes citronnés et agrumes clairsemés de notes de biscuit, son amertume était juste à point et sa texture quasi parfaite. On ne peut plus « drinkable ». Malheureusement, elle fut très difficile à obtenir…

St-Ambroise Double IPA  McAuslan

Une autre IPA qui m’a agréablement surpris cette année est la Double IPA de McAuslan. C’était écrit dans le ciel que McAuslan allait un jour faire une Double IPA pour accompagner son Barley Wine et son Russian Imperial Stout. Nez enivrant, texture moelleuse et judicieux houblonnage; McAuslan l’a encore fait! Ça existait une DIPA grand public ?

[divider]Catherine Schlager[/divider]

Yakima IPA  Le Castor

Lors d’une dégustation à l’aveugle, nous avions comparé la Yakima IPA de la Microbrasserie Le Castor à des bombes houblonnées telles que la Pliny the Elder (Russian River) et la Double Citra (Hill Farmstead). Surprise! Le castor a fait très bonne figure avec cette superbe création très aromatique (agrumes et fruits tropicaux) et son amertume digne des IPA de la Côte Ouest. Chapeau!

Gose  Les Trois Mousquetaires

Les Trois Mousquetaires a été l’une des premières microbrasseries québécoises à embouteiller une Gose, ce style de bière faible en alcool qui marie parfaitement les notes acides et salées et les parfums de blé et de coriandre. Rafraîchissante à souhait, elle est devenue l’ingrédient essentiel des canicules estivales. On espère son retour en 2014.

Cheval Blanc Double Blanche  Brasseurs RJ

En fin d’année, la brasserie montréalaise RJ nous a une fois de plus pris par surprise avec cette Cheval Blanc Double Blanche qui revisite sa célèbre Blanche. Cette IPA belge offre à la fois le côté épicé, le goût de blé et l’effervescence d’une blanche ainsi que l’amertume d’une IPA. Une belle réussite offerte à prix doux.

[divider]Sylvain Cloutier[/divider]

La Chernoe Pivo  Le Trèfle Noir

Ce stout impérial, noir et couvert d’une belle mousse crémeuse brun foncé, m’a séduit. Vous serez de mon avis surtout si vous êtes à la recherche de complexité (malt, réglisse, chêne, une touche cendrée, chocolat noir, café, un peu d’alcool, cassonade foncée et filet d’épices). C’est très bon.

The Red Sashes  Brasserie Dunham

Un produit peu commun que ce vin de seigle offert par la Brasserie Dunham. Dans cette bière de couleur caramel se fond une teinte rougeâtre. Le houblon et sa résine sont bien présents, tout comme le seigle, le caramel, le pamplemousse, l’alcool et sa chaleur. Vous terminerez chaque gorgée avec un « bien bon » bien senti.

Yakima IPA  Le Castor

Le Castor s’est attiré des éloges avec cette bière bien houblonnée qui vous laissera une impression de fraîcheur. C’est tout en houblon, pin, pamplemousse, tangerine et feuillu. Une IPA comme je les aime, c’est-à-dire, bien houblonnée et où le malt et son caramel jouent un rôle de soutien. Menoum! Menoum !

[divider]Annie Caya[/divider]

Gose  Les Trois Mousquetaires

Comme j’ai sous-estimé la réserve qu’il me fallait de celle-là !  Cette bière sûre d’inspiration allemande m’a totalement  séduite ! Rafraî­chissante,  citronnée, petit goût salin et taux d’alcool de 3,8 %, c’est un excellent choix pour le conducteur  désigné ! C’est ma limonade pour adultes. Elle est excel­lente et je m’en ennuie beaucoup.

Saison Rustique  Brasserie Dunham

Cette saison au nez herbacé et un peu fruité est complexe. Ses saveurs agrumées et légèrement épicées se développent en dégustation. C’est sa touche sèche en bouche ainsi que son amertume qui s’installe doucement en finale que j’adore. À déguster dans un verre tulipe, par une belle soirée d’août.

Isseki Nicho  Dieu Du Ciel!

Quelle idée saugrenue ! Un hybride entre un stout impérial et une saison belge ! Comment la décrire ? C’est un gros canon raffiné. J’explique.   Elle attaquerait sauvagement les papilles avec son amertume et son côté rôti/moka, si ce n’était de son 9,5 % d’alcool qui arrondit et équilibre le tout.   Sa belle finale, avec sa petite touche poivrée et très sèche vaut la peine que l’on s’y attarde.

[divider]Martin Thibault[/divider]

Bretteuse  Le Trou du Diable

Les levures sauvages aux connotations poivrées, la sagesse du chêne et une véritable salade de fruits tropicaux virevoltent sur des résines de houblon créant ainsi une India Pale Ale « sauvage » d’une complexité inouïe. Du grand art.

Yakima IPA  Le Castor

Une purée de mangues qui évoque les plantains et des agrumes qui se métamorphosent en conifères au grand plaisir de papilles ébahies. Chaque gorgée est un spectacle d’une clarté impressionnante muni d’un parfum déconcertant. Le Castor a monté la barre du style au Québec avec cette Yakima.

Brown Ale Américaine  Pit Caribou

Cette Brown Ale est le théâtre d’un mariage des plus savoureux. Des résines de houblon terreux semblent pousser à travers un caramel de noisettes et ce, sans jamais qu’une des deux parties veuille voler la vedette à l’autre. Aromatique, gouteuse, longue en bouche, harmonieuse…

[divider]Ian Guénard[/divider]

Moralité  Dieu du Ciel!

Depuis 2-3 ans, la domination des IPA vermontoises a jeté un voile sur la qualité des IPAs québécoises, à un tel point qu’elles ont sombré dans l’oubli pour quelques mois. Au lieu de s’apitoyer sur leur sort, nos brasseurs ont retroussé leurs manches, pilé sur leur orgueil et produit un petit joyau qui a déjà commencé à faire jaillir le savoir-faire à la fois de chez nous, et de nos amis du Sud.

The Red Sashes  Brasserie Dunham

Vin d’orge avec seigle, avec une bonne amertume épicée, et un beau caramel en plus ? La Red Sashes est passée comme un coup de vent, la brasserie ayant sorti 24 caisses de 24 seulement. Ça a eu l’effet d’une microrafale, balayant les attentes et surprenant plus d’un palais mal préparé. Wow !

Porter Baltique Edition Spéciale Bourbon-Brandy 2013  Les Trois Mousquetaires

Je n’ai pas pu choisir la Double IPA de LTM puisqu’on nous a demandé une bière ayant frappé les tablettes, mais je récompense la brasserie quand même avec un TRÈS grand coup de coeur. Bue pour la première fois autour d’un feu de camp et en bonne compagnie, elle a su conquérir mes papilles. Tout pour séduire les amateurs ayant du goût, et aguicher les autres le temps d’un verre entre amis.

[divider]Jean-François Pilon[/divider]

St-Ambroise Double IPA  McAuslan

C’est celle que j’ai le plus achetée en 2013. Le fait que la terrasse St-Ambroise soit à 10 min. à pied de la maison n’y est pas du tout étranger. La DIPA est franchement ronde, liquoreuse. Mais l’amertume, entre résine et agrume, me donne toujours envie d’une autre gorgée.

Der Drachenorden   Brasserie Kruhnen

Coup de cœur pour le brasseur: Ovi Bercan fait de bien belles bières, et aime les partager. Je choisi son « Ordre du Dragon » parce que j’aime les bières de blé. Les épices apportent une dimension grandiose à la chose. À essayer avec un bourbon au blé, comme l’Old Fitzgerald.

Yakima IPA  Le Castor

Ici aussi, un coup de cœur est partagé entre les artisans et le produit. Daniel et Murray ont été d’une grande générosité envers moi cette année. Je les remercie pour les nombreuses conversations, qui tournaient souvent autour du whisky. Va savoir ? La Yakima est une ode à l’été, au plaisir, à la vie, à l’éphémère et à la fraîcheur de tout cela. Quand je l’ai agencée à l’Ardbog, j’ai eu droit à une ovation. Je vous souhaite la même chose.

[divider]Philippe Dion[/divider]

Pale Ale Nelson Sauvin  La Barberie

La Barberie impressionne avec cet hommage au houblon Nelson Sauvin de Nouvelle-Zélande, reconnu pour ses arômes de Sauvignon blanc. Il est ici en vedette dans une Pale Ale impeccable, à la fois rafraîchissante (le brassin limité est d’ailleurs sorti en été) et relevée. Suis-je le seul à y goûter de la goyave ?

Barley Wine américain  Les Trois Mousquetaires

Ce Barley Wine est dans une classe à part. Malgré la puissance de ses saveurs (et un taux d’alcool de 11 %), un bel équilibre et une certaine finesse sont maintenus. L’IBU de 101 se traduit en un goût de houblon résineux. Les saveurs de fruits tropicaux surprennent pour ce type de bière. Et quelle belle touche sucrée pour envelopper le tout !

St-Ambroise Double IPA  McAuslan

Vieux routiers de la scène brassicole d’ici, McAuslan sait encore se démarquer. Cette bière donne l’impression de mâcher du houblon. Mais la touche sucrée vient tem­pérer la puissance de l’amertume, le malt prend sa place et les saveurs florales et fruitées associées au houblon s’ajoutent à mi-parcours, rappelant en partie la pêche. Du très grand calibre.