Farnham cannettes 440ml Gadoua. Jean Gadoua. Ce nom vous est probablement familier, non pas pour le fameux pain, mais pour la . Personnage très connu dans le milieu, il y évolue depuis une quinzaine d’années. Il est notamment associé à Brasseur et Frères. Au cours de l’, il ouvrira une nouvelle , Farnham et Lager, à Farnham en Montérégie, et ses produits seront uniquement vendus en cannette.

«Le milieu de la bière m’a toujours captivé, je ne sais faire que ça, hormis la mécanique automobile qui a été mon premier emploi. Dans la bière, le quotidien n’est jamais pareil, c’est stimulant. Puis le monde autour de la bière est intrigant, intéressant et ouvert; alors cette nouvelle aventure était naturelle pour moi », indique Jean Gadoua, copropriétaire de Farnham Ale et Lager.

 Quatre , quatre numéros

Les bières de Farnham Ale et Lager ne sont pas encore sur le marché, elles sont en cours de production. Pour commencer, M. Gadoua produira quatre bières. Un numéro fera office de nom pour chacune. Plus précisément, ce numéro représentera le taux d’IBU (International Bitterness Unit) qui définit l’amertume de la bière : la 27, une Pilsner à l’amertume prononcée; la 64, une India Pale Ale de type américain, tranchante, amère aux notes d’agrumes; la 35, une bitter anglaise et; la 12, une weizen allemande, rafraîchissante et légèrement acidulée.

« Ma philosophie s’incarne dans l’interprétation de grands styles que j’affectionne à travers le monde, avec un bon rapport qualité-. Je ne cherche pas à réinventer la bière, je veux simplement faire de bonnes bières. Je ne joue pas le jeu du cueilli par la jeune vierge au soleil levant! Je ne cherche pas à épater la galerie », dit celui qui en est à son troisième lancement de microbrasseries.

 Uniquement en cannette

Les bières sont toutes conditionnées en cannette de 473 millilitres, sauf une blonde en fût destinée aux pubs. Le brasseur suit donc la tendance nord-américaine en privilégiant des contenants d’aluminium, comme les Molson de ce monde, et pas juste à cause du bas coût.

« Nous sommes avant-gardistes, alors nous avons choisi les cannettes. Ça engendre moins de manipulation, moins de gestion et de perte de bouteilles, pas d’étiquettes à coller, de cartons, de bouchons, etc. L’embouteillage demande plus de main-d’œuvre. La cannette voyage mieux, elle est propice à tous les styles de bière », explique l’homme d’affaires qui vise écouler 3 000 hectolitres la première année.

Le prix de vente du paquet de quatre cannettes oscillera entre 10 et 12 $, selon les dépanneurs et épiceries connues pour offrir de bonnes bières. Il sera également possible de les découvrir directement à la microbrasserie, puisqu’un salon de sera accessible au grand public.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE - MEMBRES FACEBOOK SEULEMENT