Tout comme un couple, une entreprise peut subir des hauts et des bas au cours de son histoire.  Il est  donc normal que le monde microbrassicole n’y échappe pas. Fondée en 1995, cette sympathique coopérative de travail nommée La Barberie a subi quelques hauts et bas dans son parcours, croulant sous les critiques de nombreux fervents amateurs de bières artisanales. Malgré l’énorme succès du salon de dégustation, et malgré le fait d’être munie d’une des plus belle terrasse en ville, la qualité des bières n’était pas toujours au rendez-vous et cela a fait en sorte de perdre une partie de sa clientèle de << beer geeks>>.

Avec le départ de Bruno Blais en 2012 et l’arrivée d’un nouveau directeur de production, Martin Paradis, on en était à se demander de ce que La Barberie allait nous offrir en 2013.

C’est maintenant l’heure d’un bilan provisoire. Un mot pour 2013, c’est le temps de faire de la bière…à la bière! Premièrement pour les amateurs de bières bien houblonnées, ils ont pu nous offrir 2 nouveautés très intéressantes, respectivement la ‘Pale Ale au Nelson Sauvin (qui devrait faire une courte apparition sur nos tablettes bientôt) et leur ‘Estra IPA’, qui a su nous faire oublier leur IPA régulière!

Depuis, plusieurs nouveautés intéressantes se sont succédées sur l’ardoise, dont un ‘Porter au seigle’ qui se caractérise par son faible taux d’alcool, une généreuse ‘Scotch Ale, la Calypso Brown Ale, ainsi qu’une nouvelle recette pour la Stout Impérial Russe. De plus, à ma dernière visite, j’ai eu la chance de goûter à 2 nouveautés qui seront bientôt disponibles; une ‘Hefeweizen’, qui selon moi va faire fureur cet été et une très intéressante ‘IPA fumée'(Brassé en partie avec du seigle), qui se caractérise par son équilibre presque parfait entre l’amertume résineuse et le fumé. Et un certain ‘Black Barley wine’ ? Ah, je n’en dis pas plus!

Pour moi, et pour plusieurs grands amateurs de bières, je souhaite que la Barberie devienne un arrêt incontournable à Québec. Une visite s’impose à votre prochaine virée à Québec!