14_siboireC’est dans l’ancienne gare de Sherbrooke nouvellement revitalisée que le Siboire ouvre ses portes en novembre 2007 avec comme mission de faire découvrir les bières de microbrasserie aux gens de la région. Quelques années plus tard, l’ambiance chaleureuse de l’endroit et les délicieuses recettes de bière en ont fait une destination incontournable pour l’amateur de microbrasserie.

Dès la première visite, on ne peut que constater que les jeunes entrepreneurs ont su exploiter à merveille le plein potentiel de l’endroit. L’édifice plus que centenaire en briques rouges est situé dans un secteur transformé du centre-ville et offre un solide cachet. L’intérieur est à la fois urbain et chaleureux; les boiseries, la brique rouge et le verre s’agençant parfaitement. Les scintillantes cuves en inox sont mises en valeur par une grande vitrine en verre qui fera rêver les brasseurs maison de passage.

Combinaison gagnante

Jonathan Gaudreault, Pierre-Olivier Boily et Carl Grenier ont opté pour un peu plus gros que prévu lorsqu’ils ont lancé leur projet. Il n’y a pas de doute, ils étaient prêts; le Siboire est aujourd’hui l’une des excellentes brasseries de la province et l’endroit est simplement magnifique.

« Pierre-Olivier et moi parlions souvent d’avoir une micro un jour, nous voulions lancer quelque chose de petit, mais les circonstances ont fait en sorte que nous avions une opportunité idéale avec beaucoup de potentiel », raconte Jonathan. Ayant subi un grave accident de voiture, Pierre-Olivier a temporairement dû mettre un terme à ces études, une pause qui lui a permis de réfléchir au projet, d’impliquer Carl et de convaincre ses partenaires de précipiter l’aventure. « On était peut-être un peu naïf au départ, mais on était bien entouré. Carl avait fondé Zoom Média et avait un solide background en marketing », poursuit Jonathan.

De leur côté, Jonathan et Pierre-Olivier se passionnaient depuis un certain temps pour le brassage maison; le sous-sol de la maison était pratiquement devenu une microbrasserie. Jonathan a fait des études en génie chimique et Pierre-Olivier, une technique en physique; les deux comparses sont également de grands sportifs, Pierre-Olivier ayant participé aux Jeux paralympiques en vélo tandem. Son père a également œuvré dans la restauration, un autre atout potentiel.

Et la bière !

Si le Siboire est beau, ce n’est pas ce qui a fait sa réputation dans le milieu brassicole. Plusieurs bières proposées par Jonathan se sont démarquées pour devenir de grandes favorites prisées des amateurs. Mentionnons ainsi la Quaker Stout, un Stout à l’avoine croquante qui se laisse boire des plus facilement, L’InsPirAtion, une IPA à l’américaine évolutive qui met de l’avant les flaveurs de diverses variétés de houblon et le Barley Wine offrant de divines gorgées caramélisées dangereusement douces et veloutées.

Amateurs de Cream Ale, si vous avez la chance, laissez-vous tenter par la Hop ‘n Cream, produite environ une fois par année, vous adorerez. Bien entendu, plusieurs autres créations ingénieuses sont également proposées et celles-ci confirment que le brasseur s’amuse et qu’il est heureux.

Si boire n’est pas suffisant, tournez-vous vers le menu…

Pour casser la croûte, le Siboire propose un menu bistro peu étoffé, mais où les plats sont des plus réussis. Les trois variétés de Fish ‘n Chips sauront plaire aux amateurs de ce plat trop souvent mal exploité. Même les puristes resteront agréablement surpris devant les déclinaisons subtiles mettant en vedette le saumon et l’érable ou la morue et le poivre de Cayenne.

En 2009, victime de son succès auprès des étudiants, le Siboire a dû agrandir et ajouter un coin café permettant à ces derniers d’étudier confortablement… bière à la main! Le café permet également de desservir la clientèle de la gare juxtaposée à la brasserie.

D’ailleurs, si vous avez à prendre le bus à la gare de la rue Dépôt, aussi bien le faire entre 13h et 3h du samedi au mercredi ou entre 12h et 3h les jeudis et vendredis. Et prévoyez arriver au moins une heure à l’avance… Et juste pour être certain, prenez donc en note l’heure du départ suivant…