Hamel_300_250

Bières et plaisirs a choisi six bières, la Fromagerie Hamel, trois fromages…

Nous vous proposons une soirée dégustation, à réaliser chez vous, qui vous permettra de comparer vos impressions entres convives et, pourquoi pas, nous en faire part sur notre site Internet. Six styles différents et trois fromages. Que le mariage soit un de nos coups de cœur ou tout simplement neutre, nous vous offrons nos impressions. Vous retrouverez les bières chez vos détaillants préférés et les fromages dans les succursales de la Fromagerie Hamel.

 

Les trois fromages

L’Epicurien – Gamme Le Pic – Québec

Fromage de lait cru de vache, excellente alternative au Reblochon. Une légère note beurrée en entrée de bouche et un côté animal que les amateurs apprécieront. Sa pâte conserve une certaine élasticité.

Abondance – Gamme Le Pic – France

Pâte pressée cuite faîte de lait cru de vache. Similaire au Gruyère. Développant des notes de noisettes en entrée de bouche très caractéristique de ce type de fromage. Il est également très floral, ce qui en fait un excellent allier de la plupart des bières.

La Sauvagine – Alexis de Portneuf – Québec

Pâte molle à croute lavée fait de lait de vache pasteurisé. Très beurré et salé en entrée de bouche avec une croute plus saline qui laisse une légère amertume en finale. Un fromage qui apprécie les bières amères.

La dégustation

Blanche – Van Derbull- Brasseurs de Montréal

Typique des blanches Belges, un nez d’agrume et de coriandre vous ouvre la porte. En présence de La Sauvagine, la bière a du mal à s’exprimer. Des notes d’amertumes n’ont pas leur place. L’Abondance est un allié. La force de caractère du fromage enrobe la délicatesse de la bière et se laisse séduire. Une finale poivrée, de sous-bois et d’humus se laisse apprivoiser. L’Épicurien déjoue toutes les attentes; une orange fraiche explose en bouche.

Blanche – Blanche à l’Absinthe – Microbrasserie du Lièvre

Filtrée après la fermentation, la robe de la blanche à l’absinthe ressemble à une Kristal Weizen. Au nez on y perçoit des notes de vin blanc, d’acacia. Il n’y a aucune harmonie avec l’Abondance. L’Épicurien, quant à lui, se réjouit de cette union. Un mariage agréable qui laisse de la place aux deux, par alternance. La Sauvagine accompagne la bière dans un tourbillon de crème et de fleurs avec une finale plus amère provenant de la croute. À vous de voir si vous la mangez.

Brune – Glutenberg 8 – Brasseurs sans Gluten

Fort probablement une des meilleures bières sans gluten du moment. Des notes de pruneaux confits, de noix grillées sautent au nez suivies d’un corps généreux et abondant. Oubliez l’Abondance, la bière disparait complètement. L’Épicurien se laisse apprivoiser par la Glutenberg 8. On se rapproche des saveurs douces comme le beurre et la crème si vous le mangez sans la croute. Pour La Sauvagine, la bière s’efface devant la puissance du fromage et laisse passer les saveurs de dattes au beurre.

Blonde – Belle Saison – À l’abri de la Tempête

Un nez très floral et herbacé caractérise cette bière brassé dans un style saison : minéralité et fraicheur. Devant la Sauvagine, la bière adoucit l’amertume du fromage et laisse courir une finale plus herbacée. Les deux s’entendent bien. L’Abondance est transformé au contact de la bière. Les notes florales et de noisettes s’entendent très bien. La bière garde le contrôle sur L’épicurien et vous offre du début à la fin des notes florales, entremêlées par l’amertume légère de la croute et une finale animale.

IPA – Cascade – Brasseurs Illimités

Cette India Pale Ale offre des saveurs d’agrumes, d’herbes et de caramel. Une fidèle alliée des plateaux de fromage, mais pas avec l’Abondance. Ses notes de caramels cuits se transforment en saveurs métalliques très désagréables. La Sauvagine se défend bien mieux. Une amertume salée vous suit tout au long de votre dégustation, mais laisse la place au beurre et aux notes de chanvre. Intéressant. L’Épicurien et la Cascade s’apprivoisent, mais ne succombent pas. Un accord neutre.

Ambrée forte – Chaman – Dieu du Ciel!

Des notes puissantes de houblon, d’alcool et de sucre caramélisé explosent le nez. En bouche, une amertume très bien soutenue par la force de l’alcool. Une bière aux accents très verts et jeunes. L’Épicurien n’aime pas cette bière. La Sauvagine non plus. Il nous reste L’Abondance qui se défend bien mieux que ses confrères. Une entrée de  bouche très percutante avec une finale sur la noisette et le  sucre caramel. Un mariage pour intrépides.

Bonne dégustation!

 

 

 

Ateliers_300_250

Comments are closed.