La première fois que j’ai visiter ma soeur en Ohio, j’avais visité le Jungle Jim’s, supermarché international à énorme surface, et j’avais pris quelques clichés question de me rappeler la sélection immense qui s’y trouvait.

À l’époque, il y avait une pyramide de caisses de 24 de KBS empilée dans le centre de la section de bières. Tellement, que je m’avais surpris à croire que c’était une assez commune, bien que saisonnière, et je m’empressa d’acheter des trucs bien ordinaires en rétrospective.

Et bien, ça m’a prit 4 ans pour finir à mettre la main sur une maigre bouteille de KBS, et je m’extase d’anticipation à finalement la boire ce soir.

Pour commencer, la bière semble dépourvue de carbonatation. Ses 70 IBU permettent quand même un petit collet au service, mais une fois dissipé, on voit plus d’activité.

Au nez, j’ai tout de suite une image d’un tonneau de whisky ouvert rempli de gâteau Joe Louis et de biscuits Oreo. Un peu cendré, son bouquet domine de chêne, de vanille, de chocolats, et de lactose.

En bouche, c’est la surprise. Son entrée explose d’une richesse chocolatée, mais titillant la langue d’une belle carbonatation. Faut croire que son corps si lourd, sa robe si voilée d’une opacité complète cachaient un pétillement assez volatile.

D’une honnêteté tranchante, des petites nuances de cerises noires agrémentent une bière très bien produite, qui présente un profil gustatif fidèle à son aromatique.

Faut que j’avoue être un peu déçu de ce produit. C’est une bière vraiment bonne, mais on me la louangeait tellement, que je me suis imaginé quelque chose de divin, d’absolument dominant.

Des comparables pourraient être fait à la Bourbon County de Goose Island (Illinois), et aussi la Péché Mortel en de bourbon de (Québec).

Quand je pense que maintenant, il faut faire la file pendant des heures, pour pouvoir gagner la chance d’acheter une seule caisse à la

LAISSER UN COMMENTAIRE - MEMBRES FACEBOOK SEULEMENT